Le marché baissier

Quand on ne joue que la hausse on se prive des mouvements de baisse, c’est logique non ? Comment trader si le marché baissier s’installe durablement ? Comme beaucoup d’investisseurs moyen et long terme de l’époque, pour moi la Bourse ne pouvait que monter, car c’était sa tendance naturelle (c’est peut-être vrai sur une longue période) ; il m’a fallu un certain temps pour comprendre qu’on pouvait gagner en Bourse, même lorsque la tendance était baissière ; l’essentiel de mes gains entre début 2003 et fin 2006 ont été réalisés à l’achat, compte tenu de la tendance de fond modérément et régulièrement haussière, sur les marchés internationaux.

– Risquer tout mon capital (et même au-delà avec l’effet de levier) sur des valeurs technos ou du Nouveau marché, ultra-volatiles

 

En choisissant des valeurs technos ou du Nouveau marché on est presque sûr d’avoir de la volatilité et du décalage ; le problème est qu’il vaut mieux être dans le bon sens surtout lorsqu’on est en levier élevé ; si on rajoute à ce cocktail explosif une mauvaise gestion des pertes par l’absence de stops physiques ou mêmes simplement mentaux, le risque de démultiplier les gains, et surtout les pertes, est important.

 

Cette période d’apprentissage boursière, souvent douloureuse, m’a au moins permis de relativiser mes pertes, mêmes importantes, d’essayer de comprendre mes erreurs : ne pas s’entêter si son approche est perdante et prendre du recul si on perd la main sur une valeur ou à un moment donné sur les marchés ; il faut considérer la Bourse comme un jeu sérieux où l’on risque son capital et il faut se blinder contre les pertes qui interviendront de toute façon un jour ou l’autre, sur une erreur de jugement personnelle ou sur de la malchance.

 

Enfin je voudrais faire cette remarque importante : tout le monde n’est pas fait pour le trading ; il faut une sorte d’instinct sur le marché pour se placer dans les premiers et ne pas arriver dans les derniers avec le reste du troupeau ; il y a une gestion sur soi-même à faire dans ce métier qui conduit souvent à prendre des positions contre la tendance naturelle personnelle (ce qui est le plus rationnel apparemment n’est pas toujours le bon choix en trading) ; il faut être psychologiquement prêt à tenir ses positions un certain temps avant que son hypoyhèse de trading ne se réalise et ne pas changer d’avis constamment, en coupant de façon intempestive etc.

 

About aba